jeudi 27 décembre 2007

Interview d'une listeria

Guerre des fromages sur France 3 : une listeria témoigne.


Après la diffusion, hier soir sur France 3, du documentaire "Ces fromages qu'on assassine", une bactérie de la famille des listeria nous a contacté sous couvert d'anonymat. Elle tenait absolument à s'exprimer. Nous l'avons rencontrée à la cantine, dissimulée dans une mini-assiette de fromages pasteurisés. Depuis 1999 et les premiers symptômes de la psychose à la listériose, sa vie et celle de ses congénères est devenue un enfer. En cause, la chasse aux sorcières hygiéniste.

Photographiée de dos pour ne pas être reconnue, cette listeria monocytogènes a pris le risque de témoigner, bravant la terreur prophylactique.



Pourquoi prendre la parole maintenant ?

Après "La Guerre du camembert", le mois dernier sur Arte, ce nouveau film engagé montre que les Français sont prêts à entendre la vérité sur la bataille du lait cru. Et ils doivent savoir que nous sommes pris en otage d'un conflit qui ne nous concerne pas.

En quoi cette guerre du lait cru vous nuit-elle ?

Comme l'expliquent très bien ces deux films, les industriels de l'agro-alimentaire ont décidé d'éradiquer les fromages au lait cru de la surface de la terre pour des raisons financières et commerciales. Mais ils ont pris comme prétexte les risques sanitaires que nous ferions courir aux mangeurs de fromages au lait cru. Or, cru, thermisé, microfiltré ou pasteurisé, on s'en fiche. Nous pouvons très bien proliférer sur tous types de fromages. En clair, nous avons été instrumentalisées, notamment dans la fameuse « affaire de l'époisse pasteurisé » sur laquelle revient le docu de France 3.

C'est donc votre honneur que vous défendez…

Pas seulement. Avec la campagne de dénigrement que nous avons subie, des millions de Français se sont mis à nettoyer leur frigo crado. Résultat, il y a deux fois moins de cas de listériose ici qu'aux États-Unis, pourtant champions du monde de la pasteurisation. Entendons-nous bien : nous ne cherchons pas à provoquer de listériose, nous préférons respecter la limite européenne de 100 listeria par gramme, mais il y a là un signe qui ne trompe pas.

Votre réhabilitation passe-t-elle par la sauvegarde du lait cru ?

Je le répète, notre rôle n'est pas de prendre parti dans ce conflit. Bien sûr, nous avons une préférence pour les fromages pasteurisés, dont la flore microbienne est si chétive qu'elle rend facile notre colonisation. Mais c'est à l'Inao [Institut national des appellations d'origine, ndlr] de trancher. Nous, tout ce que nous demandons, c'est à être classées espèce protégée par l'Unesco. Sinon, ce sera la fin des listeria sauvages. Souvenez-vous de ce qui est arrivé aux salmonelles des rillettes…


Propos recueillis par Samuel Gontier pour Télérama

lundi 24 décembre 2007

Comme l'eau vive...

« Ne jette pas de pierre dans la source où tu t'es désaltéré »

Le Talmud

lundi 3 décembre 2007

T'as l'bonjour d'Albert !



“Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire”

(Albert Einstein)

mardi 27 novembre 2007

dimanche 18 novembre 2007

Save the world !



Claire au Japon

L'héroïne de la série Heroes avait tenté de sauver des dauphins au pays du soleil levant...

De plus en plus de stars américaines ont des ennuis avec la justice. Souvent pour conduite en état d'ivresse. Rarement pour avoir tenté de sauver des dauphins. C'est pourtant le cas de Hayden Panetierre. De passage au Japon, la pom-pom girl de Heroes s'était jointe à des activistes pour empêcher un bateau d'aller pêcher (enfin plutôt massacrer...) ces animaux. Une action illégale au Japon. La jeune femme fait donc l'objet d'un mandat d'arrêt...

Apprenant la nouvelle, Hayden Panettiere a déclaré qu'elle ne regrettait pas son geste. "Nous ne pouvons plus nous cacher derrière des traditions dépassées et insensées [...] qui provoquent la destruction des ressources de notre planète et de ses espèces. Chaque génération a un défi ; ceci est le défi de notre génération" a-t-elle expliqué.

Décidément, l'héroïne d'Heroes veut vraiment sauver le monde... J.T. - Télé Loisirs - Vendredi 16 novembre 2007 à 17:10

mardi 13 novembre 2007

Chasse aux phoques



Neuf français sur dix se disent favorables à une interdiction totale des produits dérivés de phoque. Les français se prononcent massivement, à 91%, pour que la France interdise l’importation des produits dérivés de phoque quel que soit l’âge des animaux dont ils sont issus. C’est ce qui ressort du sondage IPSOS* réalisé les 12 et 13 octobre de cette année à la demande de IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) et de la SPA (Société protectrice des animaux).


Aujourd’hui seuls les produits dérivés de phoques du Groenland âgés de moins de 12 jours (blanchons) et de phoques à capuchon de moins d’un an (dos bleu) sont interdits à l’importation et à la commercialisation sur notre territoire.


Or, quelques jours avant la réunion du Conseil National de la Protection de la Nature (13 septembre 2007) qui devait permettre la révision de l’Arrêté du 27 juillet 1995 fixant la liste des mammifères marins protégés afin d’y inclure le phoque du Groenland et le phoque à capuchon sans restriction d’âge, le Président de la République a suspendu la décision, revenant ainsi sur la promesse de Jacques Chirac mais aussi de son précédent Ministre d’Etat à l’Ecologie, Alain Juppé. En refusant de se prononcer sur cette interdiction, le Président Sarkozy se met donc en contradiction avec le « Grenelle de l’Environnement » et ses conclusions sur la biodiversité marine.


Ainsi, la France recule alors que certains de ses homologues européens comme la Belgique, les Pays Bas et la Slovénie ont d’ores et déjà interdit l’importation et la commercialisation des produits dérivés de phoque sur leur territoire. D’autres états européens à l’image de l’Italie se sont engagés dans cette voie, faisant ainsi favorablement écho à la demande du Commissaire européen à l’Environnement, Stavros Dimas, qui, le 15 mars dernier, incitait les pays membres à légiférer à l’échelle nationale afin de permettre à la Commission européenne d’instaurer une interdiction européenne.


Cette interdiction à l’échelle européenne est d’ailleurs largement soutenue par l’opinion : 91% des français souhaitent voir la France appuyer une interdiction européenne d’importation et de commercialisation de tout produit dérivé de phoque. Ceci est un message envoyé à la France qui présidera l’Union européenne le second semestre 2008.


Mais à l’heure actuelle, Nicolas Sarkozy semble préférer faire un geste d’apaisement en direction du gouvernement canadien et d’une poignée de chasseurs qui s’adonnent chaque année au plus grand massacre de mammifères marins au monde plutôt que de satisfaire le souhait d’une majorité de Français. Notons d’ailleurs que 87% d’entre eux sont massivement opposés à la chasse commerciale aux phoques qui se pratique dans des pays comme le Canada, la Norvège ou la Russie.



Ce sondage IPSOS indique que ce sont les jeunes âgés de 20 à 35 ans qui sont à 92% les moins favorables à cette chasse commerciale. Les sondés mettent en avant à 58% le caractère cruel et inhumain de la chasse et à 41% la mise en danger des espèces chassées. Parmi les deux autres raisons invoquées pour expliquer leur opposition à cette chasse, les répondants sont 32% à citer le fait qu’elle soit menée pour alimenter le marché de la fourrure et à 18% qu’elle vise essentiellement de très jeunes phoques.


Début décembre se réunira de nouveau le Conseil National de la Protection de la Nature. Une nouvelle chance s’offre donc au Président de la République d’inscrire la révision du Projet d’Arrêté à l’ordre du jour et prouver ainsi qu’il est à l’écoute de son peuple. Les effets d’annonce ne suffisent plus !


Enquête menée par l’institut Ipsos à la demande de IFAW et de la SPA sur l’interdiction d'importation et de commercialisation de tous les produits issus de la chasse aux phoques. Cette étude a été réalisée les 12 et 13 octobre 2007 auprès d’un échantillon représentatif de 1 020 français âgés de 15 ans et plus.

Source :Actualités-news-environnement

dimanche 11 novembre 2007

Panthère nébuleuse




Espèce grandement menacée à cause de la déforestation et du braconnage... On vient à peine de la rencontrer, elle risque de disparaître...

AVES FRANCE

Projet panthère nébuleuse

vendredi 2 novembre 2007

C'est pas pour du beurre !




Sur "santé globale", on apprend que la margarine est un "aliment" qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires de 53 % et multiplie par 5 les risques de cancer.
Outre cela, on savait déjà que ça n'avait pas bon goût et on comprend pourquoi car la margarine n'a qu'une molécule de différence avec le plastique !

Allez! Une petite tartine au pétrole ?

lundi 29 octobre 2007

Le Talmud

" Ne jette pas de pierre dans la source où tu t'es désaltéré."

vendredi 12 octobre 2007

Il ne passera pas par moi...



D'après le WWF, 39% des importations françaises de bois exotique seraient d'origine illégale!

mercredi 3 octobre 2007

A poil !


"Des créateurs tels que Calvin Klein, Stella McCartney, Tommy Hilfiger et Ralph Lauren refusent de vendre de la fourrure. Il est grand temps que d'autres créateurs évoluent et mettent fin à leur soutien à cette industrie violente"

Source : Crédit Photo : AFP photo / OLIVIER LABAN MATTEI

mercredi 12 septembre 2007

Urgence

Il y a urgence. « Pendant qu'une personne est placée sous traitement, quatre sont infectées dans le monde, rappelle Jean-Paul Moatti, directeur de recherche à l'Inserm et président du comité scientifique en sciences sociales de l'Agence nationale de recherche contre le sida (ANRS). A ce rythme, nous risquons de perdre bientôt la bataille. » A moins, reconnaissent unanimement les chercheurs, d'opposer au virus un accès universel aux soins.

Source : lesechos.fr

lundi 3 septembre 2007

Sale temps pour Winnie...

Les ours dans le Colorado se rapprochent des habitations pour manger

Les ours dans le Colorado se rapprochent des habitations pour manger

Des officiers de la vie sauvage dans le Colorado aux Etats-Unis ont tué des douzaines d’ours bruns cet été après les avoir surpris en train de fouiner dans des campings, de fouiller dans des poubelles et de s’introduire dans des maisons pour trouver de la nourriture.

Les conditions climatiques ont décimé les réserves naturelles de nourriture cette année des 10 000 ours bruns qui vivent dans le Colorado.


« Ca a été un mauvais été pour la cohabitation entre les humains et les ours » a déclaré Tyler Baskfield, porte-parole du Département de la Vie sauvage du Colorado.

Des petits hôtels de montagne jusqu’au grand couloir urbain très peuplé de l’est du Colorado, 35 ours ont été tués d'après la politique en deux temps de l’état jusqu’à présent cette année.

Une fois qu'un ours a été surpris en train de manger près des humains, l’animal est mis sous tranquillisant, marqué, et remis dans son milieu de vie naturel. Si un animal déjà marqué est surpris une deuxième fois en train de manger près des humains, alors il est tué.

« Le problème ce ne sont pas les ours –ce sont juste de gros mangeurs opportunistes- mais c'est la façon dont les humains se comportent » a déclaré le porte-parole du Département de la Vie Sauvage du Colorado. Il a ajouté que des poubelles non fermées, des niches pour oiseaux et la nourriture pour les animaux domestiques laissés dehors et même l’odeur d’un barbecue attireront les ours.

Une fois que l’ours n’a plus peur des humains et associe les individus à de la nourriture, les animaux devront être tués a indiqué le porte-parole.

D’autres états de l’ouest des Etats-Unis affrontant des conditions climatiques très sèches ont aussi fait état d’un certain nombre de problèmes liés aux ours.

Au Nouveau-Mexique, deux campeurs ont été mordus alors qu’ils étaient à l’intérieur de leur tente, et les responsables du Lac Tahoe en Californie et du Lac Reno au Nevada ont fait état d’un nombre d’ours plus important qu’habituellement qui se sont introduits dans des maisons et des cabanes.

Un certain nombre de facteurs a contribué au problème de la nuisance des ours dans les zones peuplées. Le gel lors du printemps dernier a tué les baies de montagne dont les ours se nourrissent habituellement.

De plus, un mois de juillet chaud et aride a asséché toutes les autres végétations, poussant les ours à chercher d’autres sources de nourriture dans des zones moins élevées en altitude.

Aucune attaque d’ours sur des humains n'a été enregistrée au Colorado, mais les autorités veulent éviter qu’une tragédie ne se produise. Ca avait été le cas en Juin quand un petit garçon de 11 ans avait été tué dans l’état de l’Utah.

La population d’ours du Colorado est restée à peu près stable depuis trente ans.

A la fin de l’été et au début de l’automne, les ours bruns doivent manger 20 000 calories par jour avant l’hibernation.

Avant qu’une étude ne soit faite, le porte-parole du Département de la Vie Sauvage du Colorado a déclaré qu’il ne voulait pas accuser le réchauffement climatique d'être le responsable de la situation.

L’ouest des Etats-Unis a été victime d’une sécheresse longue de dix ans, mais en 2006, seuls neuf ours ont été tués au Colorado.

Sharon Baruch-Mordo, étudiant en écologie à l’Université du Colorado, étudie les effets possibles du réchauffement climatique sur les ours et a découvert que plusieurs ours faisaient des voyages inattendus au printemps, plus tôt dans l’année que ce que les scientifiques pensaient.

Avant que des études de grande échelle ne soient réalisées, les gestionnaires de la vie sauvage doivent éduquer les individus pour minimiser les activités qui attirent les ours plus près de la civilisation.


source : actualités news environnement



Carte de séjour

ARABIE: Test pré-nuptial de dépistage du sida exigé dès début 2008

RYAD - Le test de dépistage du virus HIV sera exigé à partir de début 2008 des futurs mariés en Arabie saoudite, un pays ultra-conservateur où près de 11.000 cas de sida ont été enregistrés depuis 1984, rapporte mercredi le quotidien al-Watan.

Citant le sous-secrétaire au ministère de la Santé pour la médecine préventive, Khaled al-Zahrani, le journal précise qu'à partir de début 2008, les deux futurs conjoints seront soumis à un test de dépistage du sida et des hépatites virales.

S'il s'avère que l'un d'eux ou les deux sont malades ou porteurs du virus et qu'ils souhaitent convoler, le cas sera étudié avec le ministère de la Justice, a ajouté M. Zahrani, en précisant que plus de 20 centres de dépistage seront ouverts à travers le royaume.

Depuis que le premier cas de sida a été diagnostiqué en 1984 en Arabie Saoudite, 10.924 personnes ont contracté le virus dans le royaume, dont 2.005 Saoudiens et 8.919 étrangers, avait indiqué en novembre 2005 un responsable du ministère de la Santé.

A l'instar des autres monarchies du Golfe, les expatriés en Arabie sont soumis à des tests médicaux, dont celui du sida, avant de pouvoir obtenir un permis de séjour permanent. Les expatriés séropositifs sont automatiquement expulsés.

AFP
Mercredi 29 Août 2007

mercredi 29 août 2007

Bienvenue au XXIème siècle!

Les vierges du Swaziland ramassent des roseaux pour danser devant le roi

le roi du Swaziland, Mswati III, dans son palais de Mbabane, le 8 avril 2006

Fati Moalusi AFP/Archives ¦ le roi du Swaziland, Mswati III, dans son palais de Mbabane, le 8 avril 2006

Le roi du Swaziland, le dernier monarque absolu d'Afrique, a ordonné mercredi à 40.000 vierges du pays d'aller ramasser des roseaux qu'elles utiliseront ce week-end pour danser, seins nus, devant lui.

Les jeunes filles affluent depuis lundi dans la capitale spirituelle du pays Ludzidzini, à 15 km au sud de la capitale, pour cette cérémonie annuelle qui attire de plus en plus d'étrangers dans le petit royaume d'Afrique australe.

"Nous nous attendons à un très bon événement", a déclaré à l'AFP le coordinateur de la fête, Ntfonjeni Dlamini, en affirmant qu'une équipe de la chaîne de télévision Al-Jazira basée au Qatar et une autre venue de Taïwan étaient déjà arrivées pour couvrir la cérémonie.

L'an dernier, l'augmentation du nombre de touristes et leurs photos des jeunes filles dénudées avaient suscité des critiques dans le pays, certains craignant que l'événement n'attire surtout les voyeurs et les touristes sexuels.

La cérémonie des roseaux est l'un des plus importantes dans le petit royaume, très attaché à ses traditions. Elle est organisée pour rendre hommage à la reine mère.

A cette occasion, le roi Mswati III, qui a actuellement 13 femmes, peut se choisir une nouvelle épouse.

Sa fille aînée, la princesse Sikhanyiso, 17 ans, guidera cette année les autres vierges pendant la "danse des roseaux" et continuera de le faire jusqu'à ce qu'elle se marie.


© 2007 AFP

L'Horreur continue!


ENTERRES VIVANTS !

27/08/2007 09:27

(Belga) Des personnes atteintes du sida ont été enterrées vivantes en Papouasie Nouvelle-Guinée par leurs proches qui n'ont pas les moyens de les soigner et redoutent d'être infectés, a affirmé lundi une responsable humanitaire.

Margaret Marabe, qui a passé cinq mois dans la région reculée des Hauts plateaux de ce pays pauvre du Pacifique Sud dans le cadre d'une campagne de prévention sur le sida, a raconté avoir vu cinq malades enterrés vivants. L'un d'eux appelait au secours alors que des pelletées de terre l'ensevelissaient, a déclaré à des journalistes Mme Marabe, qui travaille pour une organisation bénévole, "Igat Hope" (J'ai de l'espoir). "L'un des malades était un de mes cousins. J'ai demandé pourquoi ils faisaient cela. Ils m'ont répondu: +si nous les laissons vivre avec nous dans la même maison, nous allons attraper la maladie et on va peut-être mourir à notre tour+", a-t-elle relaté. Des villageois lui ont également indiqué que cette pratique était répandue. Margaret Marabe a lancé un appel au gouvernement papou et aux organismes de prévention pour qu'ils veillent à ce que les programmes d'information sur le sida ne restent pas cantonnés aux villes mais atteignent aussi les régions rurales. Dans certaines localités, des habitants ont accusé des femmes de sorcellerie avant de les torturer et de les tuer à cause de la mort, inexplicable à leurs yeux, de jeunes gens contaminés par le VIH, selon des témoins. La Papouasie Nouvelle-Guinée, pays de 6 millions d'habitants, est confrontée à une propagation incontrôlée du virus. Selon un récent rapport de l'ONU, le nombre de personnes infectées a augmenté d'environ 30 pc par an depuis 1997, pour atteindre environ 60.000 malades en 2005. (CLA)



Source : LE VIF

mardi 28 août 2007

Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948)


"On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités."

"La désobéissance civile est le droit imprescriptible de tout citoyen. Il ne saurait y renoncer sans être un homme."

"La force réside dans l'absence de crainte, et non dans la quantité de chair ou de muscle que nous avons dans notre corps."


Quelques unes des magnifiques citations recueillies par Raffa.


Le Centième singe ou comment va se jouer l'avenir de l'humanité


Le centième singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité.


par Aigle Royal

Ken Keyes Jr est l’auteur de « The Hundredth Monkey », « Le centième singe » , l’histoire vraie d’une fable extraordinaire qui aujourd’hui résonne avec notre destin en tant qu’Humanité.



Une espèce de singe japonais, le macaque japonais ( macaca fuscata ), a été observée à l’état sauvage sur une période de 30 ans.

En 1952, sur l’ile de Koshima, des scientifiques nourrissaient les singes avec des patates douces crues en les jetant sur le sable. Les singes aimaient le goût des patates douces, mais trouvaient leur saleté déplaisante.

Une femelle âgée de 18 mois, appelée Imo, pensait qu’elle pouvait solutionner le problème en lavant les patates dans un ruisseau tout près. Elle enseigna ce truc à sa mère. Leurs compagnes de jeu apprirent aussi cette nouvelle façon de faire et l’enseignèrent aussi à leurs mères.

Cette innovation culturelle fut graduellement adoptée par différents singes devant les yeux des scientifiques. Entre 1952 et 1958, tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces remplies de sable pour les rendre plus agréables au goût. Seuls les singes adultes qui imitèrent leurs enfants apprirent cette amélioration sociale. Les autres singes adultes conservèrent leur habitude de manger des patates douces sales.

À l’automne de 1958, un certain nombre de singes de Koshima lavaient leurs patates douces - leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait 99 singes sur l’île de Koshima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu’un peu plus tard ce-matin là, un centième singe appris à laver les patates.
Alors quelque chose d’étonnant se produisit !

Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver leurs patates douces avant de les manger. Un peu comme si l’énergie additionnelle de ce centième singe créa une sorte « de percée scientifique » !

Mais ce n’est pas tout : la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l’habitude de laver les patates douces se transmit de façon inexpliquée et simultanée à des colonies de singes habitant d’autres îles ainsi qu’à la troupe de singes de Takasakiyama sur le continent qui commencèrent aussi à laver leurs patates douces. C’est ainsi que le macaque japonais fut surnommé le « laveur de patates ».

Conscience et masse critique

Cette histoire est remarquable car elle souligne deux points capitaux qu’il nous serait utile de retenir pour notre avenir à court et moyen terme.

Tout d’abord, pour qu’un tel changement soit possible, il ne suffit pas qu’un petit groupe adopte une attitude différente. Il ne s’agit pas ici de la domination exercée par une minorité utilisant la force et la coercition mais au contraire de l’accession d’un groupe a un niveau de conscience plus élevée. C’est ici la première clé.

Et voici la seconde. Bien que le nombre exact peut varier, ce « Phénomène du Centième Singe » signifie que lorsque seulement un nombre restreint de personnes apprend une nouvelle façon de faire, celle-ci peut devenir partie intégrante de la conscience de toute la communauté. En effet, à un moment donné, si seulement une personne de plus se met à adopter cette nouvelle prise de conscience, son champ d’action s’étend de telle sorte que cette prise de conscience est adoptée par presque tout le monde ! C’est le miracle des deux clés réunies.

Notre avenir

Il est naturel de penser que pour changer le monde, il faut qu’au moins la moitié de la population plus une personne y consente. Après tout, nous sommes en démocratie. Mais, et le centième singe est là pour nous le rappeler, les choses ne fonctionnent pas tout à fait ainsi. En vérité, il n’est pas nécessaire que la moitié des gens soit prête. Ce qui est important, c’est que la nécessité d’un changement fasse l’objet d’une prise de conscience d’un nombre suffisant de personnes.

Aujourd’hui, nous sommes engagés dans une course contre la montre. Certains d’entre nous sont prêts à tout au nom de Dieu, du profit, du pouvoir ou pour conserver leur mode de vie aussi inadapté que gaspilleur, même si cela conduit à la fin du monde. A l’opposé, d’autres cherchent avec sincérité des solutions valables aux problèmes humains, sociaux, économiques et politiques de notre planète. Ces derniers incarnent une conscience supérieure de ce qu’est la Vie. A mesure qu’un nombre de plus en plus grand d’entre nous intègrera cette conscience, nous nous rapprocherons de la masse critique. Voilà l’essentiel. C’est une condition que l’humanité peut maîtriser. Pour cela, nous devons nous rassembler et choisir d’évoluer consciemment, dans la cocréation, vers un nouveau monde. Lorsque cette masse critique sera atteinte, les choses changeront de façon soudaine et irréversible et l’Humanité dans son ensemble basculera dans un nouveau paradigme.

Nous avons largement les moyens, depuis quelques décennies, de mettre fin à toute vie humaine sur Terre. Or la coexistence d’une technologie avancée avec une conscience limitée est un mélange dangereux. Sans une prise de conscience planétaire, tôt ou tard la première croisera la deuxième et ce sera probablement le début de la fin.

Notre avenir est entre nos mains à tous, bien plus que nous ne le pensions. Dans un monde où les trois quarts des habitants sont encore confrontés à des problèmes de survie quotidienne et où presque le quart restant s’accroche à ses acquis et ses intérêts propres, il aurait été illusoire de penser rallier la majorité à une prise de conscience plus vaste en conquérant les âmes une à une. Mais avec « le phénomène du centième singe », cela n’est plus impossible.

Au niveau individuel, c’est la prise de conscience qui est la clé. Au niveau collectif, c’est notre nombre. Entre les deux, la masse critique est la solution. Le reste se fera naturellement. Mais nous n’avons pas tout notre temps. La Terre souffre, les humains souffrent et d’autres sont prêts à utiliser notre technologie mortelle pour asseoir définitivement leur domination.

Aigle Royal

lundi 27 août 2007

Bonne décision pour une mauvaise raison

By Matthew Hull


Par manque de demande, le gouvernement islandais a décidé de stopper la chasse (pêche??) à la baleine.

J'arrête de boycotter les produits islandais (Björk!)... :-)



dimanche 26 août 2007

Pourquoi cette URL ?

"PARTURIENT MONTES"

La montagne est en travail.

Horace recommande au poète de ne pas commencer par un début ambitieux et exagéré :"Ne commence pas comme ce poète d'autrefois : "Je vais chanter la fortune de Priam et la guerre de Troie!" Que ne donnera-t-il après cette pompeuse promesse? La montagne est en travail, elle enfantera un rat ridicule : "Parturient montes, nescetur ridiculus mus."


L'appel des enfants pour l'environnement


L'Appel des Enfants pour l'Environnement 2007-2008 est lancé !


Sa thématique : l'énergie.

L'énergie à l'origine du monde...
l'énergie si utile pour nous nourrir, nous habiller, nous loger, nous déplacer...
l'énergie si précieuse et si mal partagée...
l'énergie tellement gaspillée ce qui entraîne de graves conséquences en matière de pollution et de climat, préjudiciables, pour les animaux comme pour l'homme...
l'énergie enfin qu'il faut économiser, chacun d'entre nous peut le faire à son niveau, mais les villes ont aussi des actions à mener.

Et si, en cette année 2008 d'élections municipales, les enfants de France parlaient d'énergie à leurs Maires nouvellement élus ?


Source : WWF


Victimes de la mode...